BuSpirit.org

ralentisseur

Ici on papote entre amis, on se raconte nos péripéties, on échange des idées en respectant l'opinion de l'autre (Délestage 30 jours)
  • Règles du forum
    Ici on peut parler de tout, dans les limites de la bienséance et de la légalité (insultes, incitation à la haine, diffamation, racisme, pornographie interdits).

ralentisseur

Messagepar ulysse » Jeu 15 Oct 2020 21:37

La France compterait plus de 1 200 variétés de fromages. Un chiffre invérifiable. Pas plus que celui qui prétend que 400 000 ralentisseurs peupleraient ses routes. En revanche ce qu'on sait, c'est qu'une immense majorité de ses équipements ne répond pas aux normes réglementaires. Dans les Alpes-de-Haute-Provence, impossible de recenser le nombre de ralentisseurs car aucune statistique officielle n'existe. Le choix d'implanter un ralentisseur et sa réalisation restent au bon vouloir des communes. Le Département en charge des routes n'a pas son mot à dire, même s'il participe au financement via la réversion du produit des amendes de police recouvré.
PUBLICITÉ

Selon le décret de loi de mai 1994 et la Norme NF P 98-300 qui l'accompagne, la réalisation des dos-d'âne ou plateau trapézoïdal obéit à des règles de localisation et de construction. Pour notre enquête, nous avons écumé les routes des Alpes-de-Haute-Provence, de Manosque à Digne en passant par Pierrerue, Sainte-Tulle ou Barcelonnette. Et nous avons constaté des manquements graves. De nombreuses zones d'activités, comme à Volx ou Oraison disposent de leurs ralentisseurs alors que c'est contraire à loi. Interdits également sur les routes qui accueillent des lignes de bus, ils sont présents partout. Quant aux zones à 30, elles se limitent à encadrer le tronçon où apparaissent les dos-d'âne. En montagne, certains sont carrément dangereux en cas de verglas et de neige.

Et que dire de la taille ? La norme limite la hauteur à 10 centimètres. Souvent calés à la limite du trottoir pour faciliter le passage des personnes à mobilité réduite, les fameux plateaux traversants dépassent allègrement le décimètre pour atteindre parfois 20 ou 25 centimètres. Au passage, ces plateaux traversants qui peuvent mesurer jusqu'à 20 ou 25 mètres sont illégaux (maximum 6 mètres). Tout comme les coussins berlinois en caoutchouc vulcanisé (souvent de couleur rouge). Le ministère des Transports l'avait clairement indiqué en 2009 car ce matériau provoque des accidents en raison de son manque d'adhérence.

Souvent conseillées par l'organisme public, Cerema, les communes prennent des libertés. Consciente des dérives, le Cerema précise d'ailleurs dans son guide d'utilisation que "recommandation n'est pas réglementation". "Certains élus font n'importe quoi. Ils mettent un peu de goudron et de la peinture !", lâche un conseiller départemental. Au risque de se retrouver face aux tribunaux en cas d'action en justice d'un usager ? Un ralentisseur coûte entre 15 et 30 000 euros. Le retirer au moins autant...
"Le dos-d'âne est polluant et dangereux" (Thierry Modolo-Dominati)

Partout dans le département, nous avons constaté des manquements aux normes qui régissent l'installation des ralentisseurs. Pour les bus et véhicules de secours les difficultés de franchissement sont évidentes sur des équipements qui dépassent largement les 10 centimètres de hauteur réglementaires. Les coussins berlinois fleurissent malgré leur interdiction. Quant aux lieux d'implantation, c'est l'anarchie la plus totale. Dans des zones artisanales ou parfois des zones à 30 de quelques mètres créées pour permettre la pose du ralentisseur.
Partout dans le département, nous avons constaté des manquements aux normes qui régissent l'installation des ralentisseurs. Pour les bus et véhicules de secours les difficultés de franchissement sont évidentes sur des équipements qui dépassent largement les 10 centimètres de hauteur réglementaires. Les coussins berlinois fleurissent malgré leur interdiction. Quant aux lieux d'implantation, c'est l'anarchie la plus totale. Dans des zones artisanales ou parfois des zones à 30 de quelques mètres créées pour permettre la pose du ralentisseur.Photos éric camoin et stéphane duclet

Ancien pilote instructeur, Thierry Modolo-Dominati (55 ans) a fondé l'association Pour Une Mobilité Sereine et Durable (PUMSD) il y a trois ans. Car au volant de sa voiture de sport allemande, il ne supportait plus d'accrocher l'avant aux ralentisseurs. Fort d'une cinquantaine de membres, basée dans le Var mais d'intérêt national, elle combat les ralentisseurs illégaux et soutient les usagers de la route qui souhaite les faire supprimer dans leurs communes. Une vingtaine d'actions est en cours.

Pourquoi souhaitez-vous la fin des ralentisseurs ?
Thierry Modolo-Dominati : D'abord parce qu'il est prouvé qu'on consomme quatre fois plus de carburant et que les particules fines sont 1 000 % supérieures à la normale. C'est donc très polluant. Ensuite, ils sont dangereux pour les véhicules. Ça détruit les amortisseurs et les pneus. Les ralentisseurs créent des nuisances pour les personnes qui habitent à proximité car certains n'arrivent plus à dormir ou se retrouvent avec leur maison fissurée. Enfin, les ralentisseurs ne permettent pas de faire baisser le nombre d'accidents.

Ils n'aident pas à réduire la vitesse sur certaines zones dangereuses comme, par exemple, devant les écoles ?
Thierry Modolo-Dominati : Non. Les véhicules accélèrent une fois le ralentisseur franchi. Et puis, les accidents devant les écoles sont rares. Et ils sont provoqués par... les parents d'élèves !

S'ils sont si inutiles que ça, pourquoi les élus en installent ?
Thierry Modolo-Dominati : Car ils répondent à une demande ! C'est de la démagogie pure et simple. Les gens réclament des dos-d'âne alors ils en mettent pour faire plaisir. En France, on a tendance à abuser du principe de précaution. Du coup, on ne fait plus rien. Les élus ne connaissent pas le sujet de la route. Ils sont incompétents car les ralentisseurs qu'ils font poser sont illégaux.

Tous ?
Thierry Modolo-Dominati : Oui presque. Il suffit de regarder la loi de 1994, la seule qui prévaut encore aujourd'hui. Aucun ministre ne l'a jamais touchée car en cas d'accident grave causé par un ralentisseur sa responsabilité pénale pourrait être engagée. La loi est dévoyée par les élus locaux. D'ailleurs, les entreprises qui les construisent devraient refuser. Car elles ont l'obligation de réaliser un ouvrage dans les règles de l'art. Mais pour ne pas rater un marché, elles acceptent au risque d'engager leur responsabilité en cas de condamnation.
"Les élus répondent à une demande..."

Élu pendant douze ans à la mairie d'Oraison, Gérard Manteau était adjoint à l'urbanisme. Durant ces deux mandats aux côtés de Michel Vittenet, il a participé à l'installation de plusieurs ralentisseurs sur le territoire de la commune. Mais il l'avoue volontiers : "J'en ai ras le bol des ralentisseurs ! Ça devient fou ! Notre pays est devenu le royaume des ronds-points et des ralentisseurs !"

S'il les a en horreur, pourquoi accepter leur multiplication ? Aujourd'hui retiré des affaires après sa défaite aux élections municipales, Gérard Manteau fait preuve d'une étonnante franchise. "Il faut le dire, les élus répondent à une demande des riverains. Et sous la pression de quelques personnes ou d'un collectif, ils craquent. Pourtant, parfois, ces ralentisseurs ne sont pas utiles. Mais par définition, un élu cherche à satisfaire les gens..."

Et l'ancien adjoint de se souvenir des résidents d'un lotissement à Oraison qui réclamait un dos-d'âne puis deux pour au final en rêver d'un troisième avant que l'adjoint ne mette le holà ! "Une fois que les ralentisseurs sont installés, certains se plaignent du bruit. Car il faut aussi faire attention où ils sont réalisés. Car le passage des poids lourds peut causer des problèmes de tranquillité. Et certains ralentisseurs mal placés en sortie de virage sont dangereux notamment pour les deux-roues." Justement, l'élu par sa position connaît la réglementation. Et si le ralentisseur ne répond pas aux normes en vigueur, c'est souvent en raison de sa confiance en ses services municipaux qui réalisent l'ouvrage. "Il faut faire très attention car ces travaux ont un coût", concède Gérard Manteau qui n'a jamais été confronté à une menace d'action en justice pour rectifier ou retirer un dos-d'âne. "Au contraire, les habitants en aimeraient encore plus", sourit-il avant de donner une piste pour éviter cette poussée de ralentisseurs : "Il faut sensibiliser les riverains à la vitesse excessive. Imposons la limitation à 30 km/h et privilégions les chicanes qui empêchent de se croiser sur une voie. Les gens se laissent passer."
Ce que dit la loi de 1994

La réalisation des ralentisseurs de type dos-d'âne ou de type trapézoïdal a fait l'objet d'un Décret le 27 mai 1994. La loi indique qu'ils doivent être soit combinés entre eux, soit avec d'autres aménagements concourant à la réduction de la vitesse. L'implantation des ralentisseurs est limitée aux agglomérations sur une section de voie localement limitée à 30 km/h. Elle est interdite sur des voies où le trafic est supérieur à 3 000 véhicules en moyenne journalière annuelle. Elle est également interdite en agglomération sur les voies à grande circulation, sur les voies supportant un trafic poids lourds supérieur à 300 véhicules en moyenne journalière annuelle, sur les voies de desserte de transport public de personnes ainsi que sur celles desservant des centres de secours, sauf accord préalable des services concernés. Ils sont interdits dans les zones industrielles et artisanales.

Les ralentisseurs de type trapézoïdal comportent obligatoirement des passages piétons. Il est interdit d'implanter des passages piétons sur les ralentisseurs de type dos-d'âne.
mieux vaut boire du rouge que broyer du noir
Avatar de l’utilisateur
ulysse
Addict du forum
Addict du forum
 
Message(s) : 2174
Enregistré le: Lun 08 Août 2011 21:01
Localisation : avignon vaucluse
Véhicule: T4
Motorisation: 2.5L TDI 88
Modèle: Fourgon
Date de MEC: 06 Janvier 1999

Re: ralentisseur

Messagepar ulysse » Jeu 15 Oct 2020 21:42

les corses aussi


Sécurité routière en Corse : les motards dénoncent des ralentisseurs illégaux

Selon les motards insulaires de la fédération française des motards en colère, d'innombrables dos-d'âne sur les routes de Corse sont dangereux, et ne respectent pas les normes. Ils ont décidé de saisir la justice, et mener des opérations sur le terrain pour sensibiliser l'opinion publique.


Les ralentisseurs sauvent des vies, mais sont dangereux s'ils ne respectent pas les normes, selon les motards de la FFMC • © FTV
Corse-du-Sud
"On fait partie du comité national et européen de sécurité routière. On a eu le prix d'excellence de la sécurité routière. On fait de la prévention, de la sensibilisation dans les écoles... On n'est pas n'importe qui !"

Patrick Garcia est le président de la branche corse de la Fédération Française des Motard en Colère. Et en colère, il l'est. Aucun doute. Mais il ne veut pas d'amalgame. Ce coup de gueule, ce n'est pas le coup de gueule d'une poignée de chauffards et de trompe-la-mort, selon lui.

L'antenne insulaire de la fédération française des motards en Colère mobilisée contre les dos-d'âne illégaux • © FFMC Corse
Des ralentisseurs illégaux
"On n'est pas contre les dos-d'âne, on est contre les dos-d'âne qui ne sont pas aux normes, tout simplement. Ca fait des années et on en a vraiment marre", précise Patrick Garcia.

Alors le 11 octobre, on va écumer Ajaccio et ses environs, Porticcio, Agosta, Afa, et on va les bomber, les dos-d'âne illégaux. On va faire les choses dans les règles. On sera accompagnés de deux huissiers et d'un avocat".

Selon Patrick Garcia, le problème est simple. "On a des dos-d'âne qui font deux ou trois fois la hauteur prévue par la loi. Certains montent jusqu'à 24 centimètres ! Et ils oublient souvent de mettre le panneau 30km/h, alors on arrive à 50km/h et on décolle".
Un ralentisseur ne soit pas dépasser 11 cm.

Le motard lève les yeux au ciel. "C'est le Monte Cintu, 24 centimètres à cette vitesse !"

Et ce n'est que l'un des aspects du problème, à en croire le président de la FFMC : "Tous les dos-d'âne doivent être à 45 mètres l'un de l'autre. Et à 45 mètres d'un virage. C'est loin d'être toujours le cas. Et un dos-d'âne dans un virage pour un deux-roues, c'est très dangereux."

Un problème qui n'est pas spécifique à la Corse. En 2018, le magazine Auto Plus publiait une enquête qui affirmait que 37 % des 250 ralentisseurs examinés dans 50 communes à travers la France ne respectaient pas les normes légales.
Répression ou prévention
"Les autorités font de la répression, pas de la prévention. Et quand on leur dit ce qu'il faudrait faire, elles ne nous écoutent pas. Il faut envoyer les gendarmes pour les démonter, ou les raboter ! Ce n'est pas à nous de faire appliquer la loi !"

Pour Patrick Garcia, c'est tout le système qui est en cause. Les municipalités, qui installent les ralentisseurs, et les autorités, qui, selon lui, "ne font rien".

Et quand elles font, comme la préfecture de Haute-corse il y a quelques années, qui avait envoyé des circulaires à toutes les mairies du département pour les prévenir qu'il fallait rentrer dans les clous, cela n'a été suivi d'aucun effet.

Selon une enquête du magazine Auto-Plus, quatre ralentisseurs sur dix sont non conformes sur l'ensemble du territoire français • © FTV
La raison, à en croire le président des motards en colère de Corse, est simple. "Les dos-d'âne, c'est du business. A 18.000 euros le ralentisseur, dans certains appels d'offre. Alors on en met partout, et puis on les fait le plus haut possible, pour ne pas déranger la tranquillité des touristes dans leur résidence secondaire !"

Bref, la FFMC a sorti la sulfateuse, et il y en a pour tout le monde.

"On entend bien frapper fort. On va aller au pénal, on est décidés. et nos avocats nous ont confirmé qu'on a un dossier en béton. Ils n'ont pas compris qui ont est... Dimanche 11 octobre, ils vont comprendre" conclut Patrick Garcia.

Pour l'heure, la préfecture de Corse du Sud n'a pas encore répondu à nos sollicitations.
mieux vaut boire du rouge que broyer du noir
Avatar de l’utilisateur
ulysse
Addict du forum
Addict du forum
 
Message(s) : 2174
Enregistré le: Lun 08 Août 2011 21:01
Localisation : avignon vaucluse
Véhicule: T4
Motorisation: 2.5L TDI 88
Modèle: Fourgon
Date de MEC: 06 Janvier 1999

Re: ralentisseur

Messagepar Servane » Ven 16 Oct 2020 06:03

C'est sur que par endroits il y en a un paquet et ça fait pas ralentir tout le monde.
Dans ma rue il y a un plateau. Si on le prend à 30 ça va, ça n'accroche pas, mais régulièrement les gens vont trop vite et accrochent le pare choc. Mais ils s'en foutent vu qu'ils recommencent à celui d'après plus loin dans la rue...
Avatar de l’utilisateur
Servane
Addict du forum
Addict du forum
 
Message(s) : 5991
Enregistré le: Ven 05 Août 2011 13:24
Localisation : Grenoble
Véhicule: T5
Motorisation: 2.5L TDI 174
Modèle: Combi
Date de MEC: 02 Janvier 2006

Re: ralentisseur

Messagepar Anf » Sam 17 Oct 2020 22:00

Les ralentisseurs créent des nuisances pour les personnes qui habitent à proximité car certains n'arrivent plus à dormir ou se retrouvent avec leur maison fissurée.

Bien fait pour leur gueule, en général, ce sont eux qui les ont réclamés ! Je m'ingénie à leur créer des nuisances :twisted:
Donne câble d'accélérateur 2,4D, neuf
CARA 2,4D, 91, 374000 km et Combi 2,5 TDi, 03, 425000 km
Derrière un clavier, on peut écrire correctement ! Pas de SMS, évitez les fautes, je saurai alors vous lire...
Je ne consomme pas de produits fabriqués dans des conditions de travail que nous refuserions, mes enfants ou moi

DONC j'utilise Qwant et pas Amazone ni Ali !
Avatar de l’utilisateur
Anf
Addict du forum
Addict du forum
 
Message(s) : 3022
Enregistré le: Ven 05 Août 2011 16:37
Localisation : BLOIS - 41
Véhicule: T4
Motorisation: 2.5L TDI 102
Modèle: Combi
Date de MEC: 25 Avril 2002

Re: ralentisseur

Messagepar Servane » Dim 18 Oct 2020 06:03

Moi ils étaient déjà là en arrivant...
Après bien souvent ils réclament un système de ralentissement et pas spécialement un dos d'âne...
Avatar de l’utilisateur
Servane
Addict du forum
Addict du forum
 
Message(s) : 5991
Enregistré le: Ven 05 Août 2011 13:24
Localisation : Grenoble
Véhicule: T5
Motorisation: 2.5L TDI 174
Modèle: Combi
Date de MEC: 02 Janvier 2006


Retour vers Autour du feu de camp

  • Qui est en ligne

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités